La cuisine algérienne se caractérise par une richesse tirée de la production terrestre et marine. C’est une cuisine méditerranéenne et nord-africaine ayant pour substrat la cuisine berbère.

La Rechta est un symbole de la gastronomie algéroise. Elle est souvent consommée durant l’Aïd el-Fitr, mais elle est surtout préparée lors des fêtes religieuses, telles que le Mouloud ou l’Achoura et des fêtes familiales, comme les baptêmes, les fiançailles ou les mariages.

Selon Ibn Khaldoun, la Rechta est originaire du monde turco-mongol. En effet, les écrits de l’historien font mention de ce plat en l’an 1401, lors de sa rencontre avec Tamerlan, où il lui aurait été servi un plat mongol appelé la richta.

Étymologie de Rechta

Le mot proviendrait du persan rista, signifiant « fil » et communément utilisé pour désigner des pâtes. Le mot rechta est berbérisé sous la forme tarechta, encore conservée à Oran et Tlemcen, le mot provient de la racine rkt ou rcht.

Recette de Rechta

La rechta est un plat riche composé de nouilles, arrosées de sauce blanche et accompagnées de poulet et légumes. Dans l’ouest de l’Algérie, elle est présentée en sauce rouge accompagnée de viande et de légumes tels que la pomme de terre.

Ce plat est généralement accompagné d’une sauce blanche parfumée de cannelle. Les ingrédients principaux de la Rechta sont les vermicelles fraîches, la viande, le poulet, les pois chiches, le navet et la courgette.