météorite

Découverte d’une protéine extraterrestre « spécifique » sur une météorite tombée en Algérie

Une météorite qui est tombée de l’espace et a atterri sur Terre a donné aux scientifiques et aux chercheurs des preuves suggérant que les éléments constitutifs de la vie peuvent être trouvés à l’extérieur de la Terre.

La météorite s’appelle « Acfer 086 » et a atterri en Algérie il y a environ 30 ans. Depuis, les scientifiques ont effectué des études sur la météorite et ont récemment découvert des informations vitales. «Les chercheurs ont trouvé la protéine hémolithine à l’intérieur de la météorite. C’est une petite protéine composée de la glycine, du fer, du lithium et de l’oxygène, des acides aminés ».

7a6953dcd3 50160891 meteorite astrowoosie flickr
Une protéine inconnue sur Terre a été identifiée dans une météorite. © Astrowoosie, Flickr

«Bien que l’hémolithine soit structurellement similaire aux protéines terrestres, son rapport entre le deutérium et l’hydrogène n’a été égalé par rien sur Terre. Il est cependant compatible avec les comètes à longue période.» Précise le site scientifique «sciencealert».

Les scientifiques, de l’université Harvard, de la biotech Plex Corporation et de Bruker Scientificne, qui ont publié leur étude sur le site ArXiv, ne sont pas surpris de trouver ces éléments, mais ils sont surpris de trouver ces éléments dans cette configuration spécifique. En fait, c’est la première fois qu’une configuration de ce calibre a été trouvée sur Terre, alors que la composition de la molécule contient des éléments que nous connaissons, le rapport protéines hydrogène / isotope deutérium ne correspond à rien de ce que les scientifiques ont trouvé sur Terre.

Cela suggère selon les chercheurs, «que la structure qu’ils ont identifié comme protéine est d’origine extraterrestre, et peut-être formée dans le disque proto-solaire, il y a plus de 4,6 milliards d’années.» Explique la même source.