Séfar

Séfar, le deuxième endroit le plus dangereux du monde (VIDÉO)

La cité de Séfar, dans le Tassili n’Ajjer (wilaya d’Illizi, située à 2400 km au Sud de la capitale Alger). La cité de Séfar est la plus grande cité troglodyte au monde (inscrit au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1982).

Le plus grand musée a ciel ouvert au monde, abritant des centaines de milliers de gravures, dessins et peintures rupestres, parmi lesquelles les fameux «Grands Dieux» et «Martiens» d’un style pictural très particulier, qui comptent parmi les plus anciennes peintures et plus énigmatiques au monde.

Sefar
Séfar, la huitième merveille du monde

Séfar, la huitième merveille du monde

Séfar a été inscrit en 1982 sur la Liste du patrimoine mondial car il contient le plus grand musée ouvert de grottes et de roches au monde, en plus des dessins et des inscriptions sculptées, qui dépassent les 15 000 dessins, remontant à plusieurs périodes et indiquant la succession de plusieurs civilisations et cultures.

La datation de ces figures étonnantes datent d’au moins 12 000 ans avant nos jours – voire beaucoup plus – L’on ne doit jamais imaginer le passage d’un style culturel à un autre comme une rupture franche et brève.

Paradis entouré de mythes et de légendes

Bien qu’étant l’une des zones les plus étendues d’Algérie, “Séfar” n’est pas habité, ce qui en fait un environnement privilégié pour plusieurs animaux rares tels que les cerfs et les mouflons, en plus des reptiles tels que les serpents de différents types et les scorpions, et certains chercheurs ont également suggèrent la présence d’un nombre rare de crocodiles au sein des bassins d’eau profonde qui abondent Il a la ville.

Le média algérien appelé Jow+ a produit une vidéo bien instructive sur Séfar et tous ses mystères bien cachés et pourquoi ce lieu peu connu a été classé comme la huitième merveille du monde.

Parmi les choses qui distinguent cette dernière comme l’une des merveilles du monde, il y a l’énorme quantité de légendes et d’histoires surnaturelles qui ont été tissées pour augmenter la beauté, le prestige et la splendeur de la ville, et parmi les histoires les plus diffusées parmi les résidents touaregs. c’est que la partie noire est recouverte d’un magnifique costume avec le lever du soleil et la partie blanche devient plus belle avec le soleil couchant du désert brûlant.

Certaines légendes disent aussi que la ville était dans le passé un royaume des djinns avant l’avènement de l’homme sur terre, et dans une autre narration il est dit que les djinns et l’humanité vivaient côte à côte, et cela s’explique par la présence de dessins d’humains préhistoriques accompagnés d’étranges créatures.

Parmi les croyances communes, il n’est possible pour le visiteur d’ouvrir les yeux après la pluie et la stabilité du temps qu’après une longue période.

Mais peu importe les différentes histoires, les différentes histoires et les distances, Sivar reste un monument touristique mondial qui n’a pas reçu son droit à la promotion médiatique par rapport aux zones touristiques moins belles et vierges – peut-être en raison de la difficulté d’y accéder. Cependant, la Perle glamour de Djanet reste la destination de nombreux passionnés d’aventure et de sérénité.