Tourisme curatif : visitez Taghit pour la sablothérapie

sablothérapie
Tourisme curatif : visitez Taghit pour la sablothérapie (Photos)

Sablothérapie – au cœur du Grand Sud Algérien, le sable et la chaleur sont instrumentalisés à des fins curatives. L’exemple le plus frappant est celui des ‘’bains de sable’’ ou la ‘’sablothérapie’’ dont l’usage est en pleine expansion.

Si les estivants se ruent en ce moment sur les plages du littoral algérien, au Sud, la petite oasis de Taghit (90 km au sud de Béchar) surprend et dévoile un de ses atouts jusqu’ici dissimulé : le tourisme curatif. Depuis plusieurs années, l’oasis offre à ses curistes le sable fin de ses dunes magnifiques.

Tourisme curatif : visitez Taghit pour la sablothérapie

La sablo-thérapie ou encore l’enterrement curatif dans les sables est une médecine douce qui s’adresse aux personnes souffrant de rhumatismes. Pratiqués depuis des siècles par les populations du Sud algérien, notamment celles localisées au niveau des dunes de l’Erg occidental, les bains de sables suscitent depuis le début des années 90 un engouement chez les populations locales et celles des régions du nord du pays.

Mais quels sont les effets du sable sur le corps ?

Les bienfaits du ” bain de sable ” résident dans la grande chaleur qu’il peut dégager sans brûler, combiné à son poids qui entraîne une augmentation de la pression artérielle. Les minéraux qu’il contient (magnésium, calcium, phosphore, soufre et strontium) et son effet exfoliant font également partie de ses atouts.

Ainsi la sablothérapie permettrait de :

  • Soulager les rhumatismes, l’arthrose, la lombalgie ou encore la polyarthrite
  • Stimuler la circulation sanguine
  • Activer la sudation et ainsi élimer les toxines et les graisses à la manière d’un sauna tout en permettant au corps d’assimiler les oligo-marins
  • Eliminer les peaux mortes et aider à lutter contre certaines maladies de peau.

Comment se déroule une séance de sablothérapie ?

Aux portes du désert, du côté de Béchar par exemple, des dizaines d’auberges proposent des séances de sablothérapie. Le personnel creuse alors dans la dune, là où le patient va s’installer. Il est ensuite recouvert de sable avoisinant les 45 degrés et y restera pendant 10 à 15 minutes. Pendant ce temps, la tête du patient est protégée du soleil par de petites tentes et il est régulièrement réhydraté. Le personnel médical veille pour éviter tout risque d’insolation. En sortant de son bain de sable, et afin de ne pas se refroidir trop vite, la personne est enroulée dans une couverture chauffante.

Y a-t-il des recommandations à suivre ?

Tourisme curatif : visitez Taghit pour la sablothérapie

La sablothérapie n’est pas à essayer seul pendant ses vacances à la plage. S’enterrer dans le sable, en ne laissant dépasser que la tête entraîne le risque de ne pas pouvoir se déloger. Plusieurs accidents de ce genre ont déjà été recensés. Enfin, rester au soleil sans supervision entraîne la déshydration et un risque d’insolation.

Cette pratique n’est pas recommandée non plus aux personnes qui souffrent de problèmes cardiovasculaires, d’hypertension ou d’hypotension non contrôlées, d’insuffisance respiratoire périphérique, de varices ou d’insuffisance rénale. Ainsi, avant de se lancer dans la sablothérapie, il est recommandé d’aller consulter un médecin.

Exit mobile version