kabyle

Masha, une russe qui parle parfaitement le Kabyle (VIDÉO)

Alors que les Algériens sont plus habitués à lire des histoires de compatriotes vivant à l’étranger, il n’est pas courant que des étrangers s’installent définitivement en Algérie.

Aujourd’hui, nous allons partager avec vous l’histoire d’une jeune femme russe qui vit depuis 12 ans dans le village de Tizi n Tablet qui se situe à Tizi Ouzou. elle s’est présentée au micro de la télévision Berbère.

Elle a dit qu’elle vivait en Kabyle depuis 12 ans et a dit qu’elle et son mari kabyle et leurs enfants “s’y sentaient bien”. “Nous vivons ici en famille. J’ai des enfants”, a expliqué Masha avec un sourire. “Nous sommes partis en vacances en Russie pour voir ma famille”, a-t-elle ajouté.

Selon Masha, le kabyle, qu’elle n’avait jamais pratiqué auparavant, ne lui a pris que trois ans. « J’ai étudié le kabyle ici », dit-elle.

Masha adore écouter les chansons kabyles de grands noms comme Lounès Matoub, Idir, Ait Menguellet, Lani Rabah, Yasmina. “Je suis même allée à son concert à Tigzirt”, a-t-elle déclaré à propos de la chanteuse Lani Rabah.

Ce n’est pas nouveau pour les étrangers qui parlent couramment le kabyle. Les Algériens connaissent bien la chanteuse finlandaise Stina, connue pour ses reprises de Matoub Lounes.

La musique kabyle a attiré aussi d’autres nationalités étrangères, on cite par exemple l’Allemand Uli Rohde, certainement plus facile à reprendre que les chansons affolantes de Matoub Lounes.

Le kabyle (autonyme : taqbaylit, tifinagh : ⵜⴰⵇⴱⴰⵢⵍⵉⵜ) est une langue berbère du Nord parlée en Kabylie, région au Nord de l’Algérie et également au sein de l’importante diaspora kabyle, en Algérie et dans d’autres pays (notamment la France et la Belgique).

Le nombre de locuteurs est estimé à environ 3,5 millions en Kabylie et à environ 6 millions dans le monde, essentiellement à Alger et en France. Il s’agit de la deuxième langue berbère la plus parlée, après le chleuh (sud du Maroc).

En Algérie, c’est la première langue berbère en nombre de locuteurs, suivi par le chaoui. En Afrique du Nord elle se situe au deuxième rang après le chleuh.

Le 10 avril 2002, une révision de la constitution algérienne ajoute l’article 3 bis, qui reconnaît le berbère comme langue nationale. Début 2016, en tant que langue berbère, le kabyle acquiert le statut de langue officielle en Algérie par une nouvelle révision de la constitution..