Connaissez-vous l’oiseau porte-bonheur des Touaregs?

13
moula-moula
Connaissez-vous l’oiseau porte-bonheur des Touaregs?

L’oiseau le plus observé dans le désert, le célèbre Traquet à tête blanche. Connu chez nous sous le nom « Moula Moula ». Il symbolise la vie. Dès que le voyageur franchit les limites des terres habitables, le premier témoin vivant qui l’accueille est cet oiseau, d’où son surnom d’oiseau porte-bonheur, car ils annoncent la présence d’eau.

Dans le Sahara, on l’appelle “moula-moula”, ce qui est, nettement plus poétique que “Traquet à tête blanche”, White-crowned wheatear en anglais ou encore “Oenanthe leucopyga”.

Adulte, cet oiseau peut mesurer entre 17 et 18,5 cm pour une envergure de 29 cm, à peu près aussi grand que le Traquet rieur. Il ressemble au Traquet à capuchon mais s’en distingue par la queue noire avec les rectrices externes totalement blanches.

Les jeunes sont bien différents puisqu’ils ne présentent pas de calotte blanche et arborent la queue caractéristique des traquets du genre Oenanthe, à savoir blanche avec un T renversé noir.

C’est l’oiseau porte-bonheur des Touaregs, qui lui consacrent de nombreuses légendes. On le rencontre sur l’acacia, d’où il surveille insectes et petits reptiles, dont il se régale, il part dès qu’on l’approche.

Il reste toujours à quelques mètres, mais il s’approche surtout si on lui jette un morceau de pain.

Le moula-moula est l’oiseau du désert par excellence, de nombreuses histoires touarègues le mettent en scène. Oiseau tout noir sauf le croupion. Le dessus de la tête du mâle est blanc. Les jeunes mâles ont la tête toute noire. Les femelles sont noir teinté de brun.