Nouvelles approches des gravures rupestres du Sahara central

135

Les peintures et gravures rupestres du Sahara sont des œuvres en majeure partie néolithiques, réalisées à même la roche dans le désert du Sahara et au Maghreb. Elles représentent notamment les humains de l’époque, et une partie de la faune qui les entourait.

La beauté des “fresques du Tassili” a été popularisée par Henri Lhote dès 1958, mais plusieurs avancées techniques récentes autorisent maintenant de nouvelles approches des arts préhistoriques sahariens.

Divers exemples seront présentés, montrant comment nos connaissances sont actuellement renouvelées, tant du point de vue du contenu des images que de leur interprétation.

Jean-Loïc Le Quellec est docteur en anthropologie, ethnologie et préhistoire. Il est directeur de recherches au CNRS et membre honoraire de la School of Geography, Archaeology and Environmental Studies de la Wits University.

Il a écrit de nombreux livres sur l’art rupestre du Sahara, en particulier de la Libye, qui font aujourd’hui référence. Il a effectué plusieurs missions d’expertise pour le compte de l’UNESCO et préside l’Association des amis de l’art rupestre saharien (AAARS).