El Oued

El Oued – élever des larves de mouches pour booster l’agriculture en Algérie

Nous nous sommes probablement tous demandés un jour à quoi servent les mouches, surtout quand elles bourdonnent autour de notre nez et ne cessent de nous ennuyer. Et pourtant, ces insectes peuvent accomplir des tâches extrêmement utiles pour nous, en contribuant de manière significative à la réduction du gaspillage des ressources de la planète, de la déforestation et du changement climatique. Ils peuvent devenir un allié précieux dans la création d’une économie circulaire et durable.

Qui aurait pu imaginer que la mouche soldat noire pourrait être un investissement d’avenir ? L’entomoculture est pourtant bel et bien en train de se développer comme une solution pour booster l’agriculture dans le grand sud algérien.

À El Oued, Mahmoud Backer est une agriculture algérien innovant qui a décidé de se lancer un nouveau défi en Algérie pour améliorer la qualité de l’agriculture de son oasis au moindre coût possible. Il a donc décidé d’élever sa petite colonie dépourvue de mouches mais pas n’importe quel type de mouches, il a spécifiquement choisi des larves de mouches soldats noires.

Si vous voulez savoir quel est le secret de cette idée stimulante, nous vous invitons à regarder cette incroyable vidéo sur son expérience réalisée par la Page Facebook : Maghreb Voices.

Les larves de la mouche soldat sont capables de revaloriser de manière propre et efficace l’énorme quantité de déchets alimentaires produits par l’industrie, les ménages et l’agriculture.

«Chaque année, tonnes de déchets organiques sont produits en Algérie. En l’absence d’un système adéquat de collecte séparée, la plupart de ces déchets finissent dans des incinérateurs. Jeter une substance à si haute valeur nutritionnelle et énergétique ne relève pas seulement du gaspillage, c’est une erreur économique.» affirme l’agriculture Mahmoud Backer.

Un marché d’1 milliard de dollars

Protix 06
Algérie – Des larves d’insectes pour nourrir des animaux d’élevage

Par ailleurs, les protéines, acides gras et nutriments d’insectes ainsi produits constituent des compléments alimentaires aux propriétés particulièrement intéressantes : bonne teneur en fibre, risque allergénique réduit, etc. Pour un bilan environnemental convainquant : la culture d’insectes consomme en effet peu de ressources et est faiblement émettrice en gaz à effet de serre.