UNESCO

Connaissez-vous les 7 sites Algériens classés au patrimoine mondial par l’UNESCO ?

L’Algérie regorge de sites historiques, naturels et de cités millénaires. Une richesse reconnue par L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (en anglais United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization, UNESCO) qui en a déjà classé sept au patrimoine mondiale de l’humanité. Six autres sites sont en phase d’inscription.

« Un héritage commun de l’humanité », c’est ainsi que se définit le patrimoine mondiale de l’Unesco qui compte 1073 sites classés de par le monde. L’objectif du patrimoine mondial est de mener des missions de protection, de préservation, d’assistance à la conservation ainsi que de sensibilisation sur un ensemble de biens culturels et naturels du monde entier.

La Casbah d’Alger

casbah alger nessahra.net
La casbah d’Alger, communément appelée la Casbah (en arabe : القصبة, Al-qaṣabah?, « la citadelle ») correspond à la vieille ville ou médina d’Alger, capitale de l’Algérie, dont elle forme un quartier historique inscrit au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco depuis 1992. Administrativement, elle est située dans la commune de Casbah, au sein de la wilaya d’Alger.

Les ruines romaines de Djemila

Les Ruines romaines de Djemila nessahara.net
Djemila (de l’arabe : جميلة, « la belle » ; Ǧmila en berbère) est une cité antique située sur le territoire de la commune éponyme de Djemila, dans la wilaya de Sétif, en Algérie. Le site de Djemila abrite les vestiges de l’antique Cuicul, cité romaine, classée patrimoine mondial par l’Unesco.

La Vallée du M’Zab

Ghardaïa

Le paysage de la vallée du M’Zab, créé au Xe siècle par les Ibadites autour de leurs sept ksour, ou villages fortifiés, semble être resté intact. Simple, fonctionnelle et parfaitement adaptée à l’environnement, l’architecture du M’Zab a été conçue pour la vie en communauté, tout en respectant les structures familiales. C’est une source d’inspiration pour les urbanistes d’aujourd’hui.

La Kalâa des Béni Hammad

La Kalâa des Béni Hammad
Dans un site montagneux d’une saisissante beauté, les ruines de la première capitale des émirs hammadides, fondée en 1007 et démantelée en 1152, nous restituent l’image authentique d’une ville musulmane fortifiée. Sa mosquée, avec sa salle de prière de 13 nefs à 8 travées, est l’une des plus grandes d’Algérie.

Timgad

Timgad nessahra.net
Sur le versant nord des Aurès, Timgad fut créée ex nihilo, en 100 apr. J.-C., par l’empereur Trajan comme colonie militaire. Avec son enceinte carrée et son plan orthogonal commandé par le cardo et le decumanus, les deux voies perpendiculaires qui traversaient la ville, c’est un exemple parfait d’urbanisme romain.

Tassili n’Ajjer

Tassili nu2019Ajjer nssahara.net
Cet étrange paysage lunaire de grand intérêt géologique abrite l’un des plus importants ensembles d’art rupestre préhistorique du monde. Plus de 15 000 dessins et gravures permettent d’y suivre, depuis 6000 av. J.-C. jusqu’aux premiers siècles de notre ère, les changements du climat, les migrations de la faune et l’évolution de la vie humaine aux confins du Sahara. Le panorama de formations géologiques présente un intérêt exceptionnel avec ses « forêts de rochers » de grès érodé.

Les ruines romaines de Tipasa

Tipaza
Ruines romaines de Tipaza – Joyau caché de la Méditerranée

Sur les rives de la Méditerranée, Tipasa, ancien comptoir punique, fut occupé par Rome, qui en fit une base stratégique pour la conquête des royaumes mauritaniens. Il comprend un ensemble unique de vestiges phéniciens, romains, paléochrétiens et byzantins, voisinant avec des monuments autochtones, tel le Kbor er Roumia, grand mausolée royal de Maurétanie.

2 thoughts on “Connaissez-vous les 7 sites Algériens classés au patrimoine mondial par l’UNESCO ?”

  1. Pingback: Shédio, une nouvelle start-up qui valorise le tourisme en Algérie -

  2. Pingback: Présentation de la plateforme "Turathi.dz" de protection des biens culturels en Algérie -

Comments are closed.