Réouverture partielle

Réouverture partielle des frontières début juin prochain après plus d’un an de fermeture

Depuis le 17 mars 2020, elle s’était quasiment coupée du monde et notamment de la France où nombre de ses ressortissants sont installés et s’impatientent.

L’Algérie va rouvrir partiellement ses frontières « dès début juin », après quatorze mois de fermeture en raison de la pandémie. C’est en tout cas ce qu’a annoncé dimanche la présidence, après le Conseil des ministres hebdomadaire.

Le Conseil des ministres a approuvé, ce dimanche, une réouverture partielle des frontières aériennes avec, dans un premier temps, cinq vols par jour, de et vers les aéroports d’Alger, Oran et Constantine.

Le communiqué du Conseil des ministres, publié sur la page Facebook de la Présidence de la république, précise que les détails liés aux aspects organisationnels seront rendus publics dans un maximum d’une semaine.

Des nouvelles interrogations

S’agit-il de vols spéciaux ou réguliers. Le communiqué ne précise pas « si ces cinq vols seront assurés par la compagnie aérienne nationale Air Algérie ou si d’autres compagnies étrangères seront concernées par la reprise des dessertes », souligne le site Visa Algérie. Quelles destinations ces vols desserviront-ils ? La présidence n’en a dit mot. Tous ces éléments concernant l’organisation des vols seront précisés dans une semaine, selon le conseil des ministres.

Le protocole sanitaire, lui, a été détaillé. Le Comité scientifique chargé de l’évolution de la pandémie de coronavirus en Algérie avait donné jeudi son feu vert, sous « condition stricte », au retour des Algériens bloqués à l’étranger.