Dans chaque région de notre vaste pays, il y a toujours une tradition spécifique et qui la caractérise. Cependant, le Legmi, boisson typiquement saharienne et produit phnicicole, demeure en cette période estivale un breuvage très prisé par bon nombre d’adeptes de la région d’El Oued.

La sève, ou Legmi, comme appelé communément au sud-est du pays, est une sécrétion récoltée par incision de la stipe ou du bourgeon à la cime du palmier par des récolteurs connus sous le pseudonyme de Hedjam (pratiquant de la saignée par ventouse) ou Hellab (trayeur).

Un homme récolte la sève de palmier MOURAD MJAIED / AFP

Les récolteurs grimpent sur les palmiers utilisant des cordes autour du tronc pour atteindre la couronne du palmier où ils creusent, avec des moyens tranchants, dont des faucilles ou des couteaux acérés, des entailles profondes pour y placer un entonnoir de sorte que la sève s’écoule dans des petites cruches soigneusement attachées aux palmes en évitant aux insectes attirés par le sucre d’y pénétrer.

Une fois le récipient rempli, après un ou deux jours en fonction du volume, il est remplacé avant que la ponction ne tarisse. Selon des phoeniciculteurs, l’extraction du Legmi qui remonte à la nuit des temps, était pratiquée sur des palmiers ayant atteint une certaine sénilité non-productive pour être rajeunis en mettant en terre d’autre Djebbar (plants de palmiers).

Les mêmes sources indiquent que l’extraction de la sève, l’exploitation du tronc en poutres et toits de bâtisses, l’utilisation des palmes sèches en brise-vents et la réalisation de produits artisanaux de vannerie, sont autant de vertus qu’offre un palmier non-productif dont la vie arrive à terme.

Legmi
Legmi : Le fameux jus de palme

Selon les connaisseurs, récolteurs, buveurs et consommateurs invétérés, ce jus, sucré de couleur blanchâtre fréquemment exposé au niveau des marchés locaux, est ingurgité à son état cru sans être mélangé à d’autres produits, notamment hallucinants. 

Plusieurs personnes optent pour la consommation de la sève à l’état frais et sucré, car une fois fermente, avec goût amer de vinaigre, elle aura, outre des vertus thérapeutiques, notamment la désinfection de certaines pathologies digestives et cutanées, des effets enivrants.