Alger-Naples

Algérie Ferries : lancement d’une nouvelle ligne Alger-Naples

Le ministre des Transports, Mongi Abdullah, a présidé une réunion en présence de responsables du ministère, du directeur général de la Société nationale de transport maritime de passagers et de son personnel administratif, consacrée à reconsidérer la politique commerciale de la société, et en notamment la plateforme électronique de vente de billets.

Dans ce contexte, le ministre a souligné la nécessité de développer la plateforme électronique de vente de billets et les différents services rendus aux voyageurs à distance, ainsi que la prise en charge optimale des clients de l’entreprise au niveau des agences commerciales et à bord des navires.

Dans le cadre de l’expansion de l’activité de l’entreprise, et en application de la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, d’ouvrir une ligne maritime entre Alger et Naples, en Italie, le ministre a exigé que le lancement de cette ligne programmée sur le Le 24 de ce mois s’accompagnera d’un processus promotionnel et d’une proposition de prix qui permettraient d’attirer le plus grand nombre de citoyens à faire des allers-retours.

Le ministre a également appelé à réfléchir à l’ouverture de nouvelles lignes et destinations pour répondre aux préoccupations de la communauté algérienne à l’étranger, en tenant compte des aspects économiques et de la rentabilité et de la durabilité de ces lignes, tout en accompagnant cette stratégie d’un plan de développement et moderniser la flotte maritime de l’entreprise conformément aux normes internationales actualisées, et effectuer toutes les modifications et travaux d’entretien nécessaires pour une utilisation optimale.Pour les moyens, et penser à acquérir de nouveaux navires grâce aux ressources financières disponibles à cet égard.

S’agissant de la saison estivale, et pour répondre aux préoccupations des citoyens, le ministre a souligné la nécessité d’accélérer le lancement de la ligne de transport maritime urbain reliant les pêcheurs à la capitale, en passant par Sablat et le port de Tamanfoust, avec la possibilité de l’étendre jusqu’au port de Zemmouri à Boumerdès pour désengorger la capitale.

Enfin, le ministre a souligné qu’il avait reçu le rapport comprenant l’audit de la gestion de l’agence commerciale de Marseille, et les mesures punitives prises à l’encontre des auteurs des exactions dont ces derniers ont été témoins.