Presse et Médias

Zones humides: recensement de plus de 7.590 oiseaux migrateurs à Ouargla

Ouargla a enregistré plus de 7590 oiseaux migrateurs pendant la période allant du 23 au 29 janvier, selon la Conservation des forêts de la wilaya. L’observation de ces oiseaux d’eau migrateurs a été effectuée dans les zones humides de Sebkhet-Sefioune, Chott Ain El-Bida, Chott Oum Raneb et le lac de Hassi-Benabdallah.

Parmi les espèces observées, il y a le Flamant rose, la Sarcelle d’hiver, l’Aigrette garzette, la Cigogne blanche, le Tadorne et la poule d’eau. Le Flamant rose est l’espèce la plus fréquente dans les zones humides de Ouargla, notamment à Sebkhet-Sefioune.

Cette opération fait partie du recensement hivernal d’oiseaux migrateurs organisé par le Réseau national des observateurs ornithologues algériens (RNOOA) en coïncidence avec la célébration de la Journée internationale des zones humides. Le but de ce recensement annuel est de créer une base de données sur les zones humides et de déterminer la population d’oiseaux d’eau migrateurs et nicheurs.

La Conservation des forêts de la wilaya d’Ouargla a organisé une excursion scientifique pour les étudiants universitaires et les établissements d’enseignement et de formation professionnels vers les zones humides d’Oum Raneb et Ain El-Beid.

Une séance pratique sur les techniques d’observation des oiseaux migrateurs par les agents forestiers et une action de sensibilisation par les éléments de la Protection civile sur la protection de l’environnement dans les zones humides ont également été organisées.

Le flamant rose, visiteur inattendu du Sahara

Des flamants roses ont entrepris un long voyage depuis la France jusqu’au désert du Sahara. Bien que la nourriture soit scarse dans ce désert, les flamants roses ont fait ce voyage important pour pouvoir se nourrir.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page