PCR Algérie

Voyage Algérie : faut-il supprimer le test PCR ?

L’Algérie exige toujours que les entrants, via divers aéroports et ports, invoquent l’examen PCR, à un moment où la plupart des pays ont abandonné les restrictions sanitaires liées au virus Corona.

L’examen PCR coûte aux membres de la communauté des dépenses supplémentaires indispensables, si l’Algérie annule les restrictions sanitaires liées au Covid 19.

182 euros de frais d’examen PCR par personne

Récemment, les examens PCR pour un expatrié venant en Algérie coûtaient 182 euros par personne, et en calculant le nombre de membres de cette famille d’expatriés composée de 5 membres, on obtiendrait la somme totale de 910 euros, qu’il versait à des laboratoires étrangers pour entrer Algérie ?

L’Obligation d’annuler le test PCR

Dans ce contexte, le représentant parlementaire de la communauté algérienne de la quatrième région, Fares Rahmani, a appelé à la nécessité d’abolir les restrictions sanitaires liées au Covid 19, qui pèsent désormais sur la communauté.

Il a déclaré que les seuls bénéficiaires de ces restrictions sanitaires imposées sont les laboratoires étrangers, qui vident les poches de nos expatriés par des examens PCR coûteux, donnant l’exemple d’un expatrié qui a payé 910 euros pour des examens pour lui et les membres de sa famille.

Les restrictions sanitaires ont entravé l’entrée des membres de la communauté

Par son intervention à l’Assemblée populaire nationale, le député Rahmani a exigé que le Premier ministre Ayman bin Abd al-Rahman soit urgent de se débarrasser des restrictions sanitaires de Corona, afin de faciliter l’entrée des membres de la communauté dans la patrie.

Rahmani a déclaré que “l’Algérie ne sera pas une porte d’entrée pour les Africains sans la suppression de cette procédure pour traverser l’Algérie”, expliquant que “l’Algérien est impuissant, et l’Africain est libre de voyager à travers des pays qui n’exigent pas cet examen pour traverser”.