251232223 1921185818055285 4961772902749388271 n 835x430 1

Un Algérien fabrique une réplique de Lamborghini Aventador

L’ambition et la détermination peuvent réaliser les rêves les plus fous. C’est bien sûr la devise et la mentalité de l’Algérien, il estime qu’il n’y a que deux lettres et une mentalité entre le possible et l’impossible. On ne parle pas ici d’entreprises ou de start-up, mais d’un simple citoyen algérien qui, au nom de son enthousiasme, peut transformer son rêve en réalité.

C’est l’histoire d’Ali Guendouzi, un Algérien de 28 ans vivant dans la commune d’Aflou à Laghouat. Mari et père de quatre enfants, Ali est passionné d’automobile depuis son plus jeune âge. Il est mécanicien, et ce métier le rapproche de l’automobile, mais pas que !

Un Algérien fabrique une réplique de Lamborghini Aventador 2
Un Algérien fabrique une réplique de Lamborghini Aventador

Ali ne se contente pas de mettre des photos de Lamborghini en couverture sur son compte Facebook. Il a un rêve, une idée, et surtout une volonté extraordinaire, qui a donné naissance à la première réplique Lamborghini “Made in Algeria””.

Lorsque le rêve de Ali défie la réalité

Ali a commencé son projet dans le petit garage de son ami. Comme les conditions économiques ne lui permettaient pas de se procurer des pièces et des outils adaptés, il a apporté la tronçonneuse, les pièces de voiture abandonnées qu’il a ramassées en marchant, surtout sa détermination. C’est ainsi qu’un artiste qui a utilisé Nissan Sunny en 1994 comme toile a réalisé une reproduction de Lamborghini.

Un Algérien fabrique une réplique de Lamborghini Aventador
Un Algérien fabrique une réplique de Lamborghini Aventador

Le talentueux mécanicien a passé six mois à transformer sa voiture en Lamborghini. Avec peu de moyens, mais plein d’enthousiasme, il travaille jour et nuit pour atteindre ses objectifs. Il continue toujours d’ajouter des détails à sa Lamborghini, apportant des modifications ici et là pour mettre en valeur ses bijoux.

Les ambitions d’Ali ne connaissent pas de limites, il rêve également de fabriquer une voiture électrique malgré l’absence des moyens. On entendra certainement son nom dans l’avenir en Algérie et même ailleurs grâce à son travail.