Solar 1000 MW

Solar 1000 MW: la date d’entrée en service du gigantesque projet est dévoilée

Les premiers kilowattheures photovoltaïques du projet “Solar 1000 MW” seront produits vers la fin de l’année 2023, a indiqué à l’APS le directeur général de la Société algérienne des énergies renouvelables “Shaems”, Smaïl Mougari.

Le responsable de la société chargée de la préparation et le traitement de l’appel d’offres relatif à ce projet, a précisé que “c’est la centrale de Beni Ounif à Béchar, d’une capacité de 30 MW, qui pourrait réussir à produire les premiers kilowattheures solaires du projet Solar 1000 MW, vers la fin de l’année 2023 ou au plus tard en début de 2024″.

L’électricité produite sera “exclusivement et entièrement” vendue à Sonelgaz, sur une période de 25 ans, ce qui fait partie des garanties demandées par les investisseurs, à savoir la signature des contrats de vente directe d’électricité (Power purshase agreements, PPA), a-t-il expliqué.

L’appel d’offres pour la réalisation de Solar 1000 MW a été lancé fin décembre dernier par le ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables.

Ce projet consiste en la constitution de Sociétés de Projet (SPV) chargées de réaliser un projet de centrales solaires photovoltaïques d’une capacité totale de 1.000 MW, réparties sur le territoire national, en lots de 50 à 300 MW chacune.

Il s’inscrit dans le cadre de la réalisation du programme nationale des énergies renouvelables qui ambitionne à installer 15.000 MW de sources renouvelables d’ici 2035.

“Shaems” avait annoncé mi-juin dernier la prorogation du délai de remise des offres et le report de l’ouverture des plis prévue initialement le 30 avril 2022.

Le désert algérien est la plus importante batterie solaire au monde

Le Sahara algérien est l’une des plus importantes sources d’énergie solaire et propre pouvant approvisionner les différents continents avec cette ressource, ce qui a été confirmé par des rapports internationaux.

Selon un rapport publié par l’organisation “Engineering World” le 12 juin 2022, le Sahara algérien est une source majeure d’approvisionnement en énergie propre et solaire dans le futur.

La page officielle du World of Engineering a publié une carte du Grand Sahara africain qui comprenait les pays qui pourraient répondre aux besoins du monde en énergie solaire, dont le Sahara algérien, avec trois régions indiquées en orange.

La première région visée représente le sud-est, où le rapport indique que cette région peut répondre aux besoins de l’Amérique du Nord avec une capacité estimée à 5 151 térawattheures.

Quant à la deuxième région, elle est venue en plein désert algérien, avec un potentiel énergétique estimé à 11 641 TWh, qui couvre les besoins des pays asiatiques.

La région la plus importante et la plus vaste se situe à la frontière sud avec la Mauritanie, avec un taux de production de 23 398 TWh, où le rapport indique que cette région est à elle seule capable de couvrir les besoins de tous les pays du monde.

Et pour l’importance de cette énergie dans un futur proche, le PDG de Tesla, Elon Musk, a souligné dans un commentaire sur le rapport, via la plateforme Twitter, que l’énergie solaire est la principale source d’énergie pour l’humanité dans le futur.