Ryad Mahyaoui

Mahyaoui révèle les conditions contraignantes pour ceux qui souhaitent entrer en Algérie

Le membre du comité scientifique de suivi et de suivi de l’épidémie de Corona, Ryad Mahyaoui, a révélé que ceux qui souhaitent entrer en Algérie doivent signer un engagement pour prendre en charge les frais de quarantaine et de soins médicaux.

Ryad Mahyaoui, membre du Comité scientifique de surveillance et de suivi de l’épidémie de Corona, a souligné que les analyses et la mise en quarantaine sont obligatoires pour ceux qui souhaitent entrer dans le pays d’origine.

Alors que des zones spéciales seront allouées pour diagnostiquer le coronavirus dans tous les aéroports qui reçoivent des arrivées de l’étranger, ajoute Mahyaoui.

Dans un contexte connexe, le porte-parole du comité scientifique, Djamal Fourar, a confirmé que la décision d’ouvrir partiellement l’espace aérien n’affectera pas la situation épidémiologique en Algérie. Il a dit que la décision aurait dû être prise il y a deux mois, surtout après la récente stabilité de la situation épidémiologique.

Fourar a également confirmé, dans des déclarations aux médias, que l’état de santé était contrôlé pour le moment.

Sur un autre plan, le porte-parole du comité scientifique, Djamal Fourar, a expliqué que la transmission de nouvelles souches à l’Algérie et leur propagation ne se feront pas de la manière horrible dont certains pays ont été témoins. Fourar en a déduit la souche indienne, dont il estime que le taux de propagation en Algérie est “faible”.

Pour référence, le Conseil des ministres réuni hier a approuvé des propositions d’ouverture partielle de l’espace aérien, à partir de juin prochain.

Le départ sera en moyenne de cinq vols par jour depuis et vers les aéroports d’Alger, Constantine et Oran. Cela nécessite le plein respect des mesures de précaution strictes, à condition que la déclaration réglementaire à cet égard soit publiée dans les jours.