LAlgérie annonce la construction de voitures électriques et hybrides

L’Algérie annonce la construction de voitures électriques et hybrides

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar a affirmé que la nouvelle stratégie de la filière automobile prévoyait la fabrication de véhicules électriques et hybrides pour cadrer avec les objectifs tracés en matière de transition énergétique.

“La nouvelle stratégie tracée pour l’industrie automobile tient en compte la fabrication de véhicules électriques et hybrides, au diapason de l’évolution des voitures à moyen et à long termes, et ce, pour cadrer avec les objectifs de la transition énergétique adoptée dans plusieurs pays à travers le monde”, a précisé M. Zeghdar dans un entretien accordé à l’APS.

En réponse à une question sur les négociations en cours avec plusieurs marques internationales sur d’éventuels projets de construction automobile en Algérie, le ministre a dit que “l’investissement dans les énergies propres et renouvelable est au centre de nos intérêts”.

Un véhicule hybride est un véhicule faisant appel à plusieurs sources d’énergie distinctes pour se mouvoir. De manière générale, une voiture hybride est un véhicule qui utilise du carburant et de l’électricité pour rouler grâce à deux moteurs électriques : l’un chaud et l’autre électrique.

Les véhicules hybrides, notamment les hybrides rechargeables, ont donc la particularité de bénéficier de la conduite autonome et des réseaux de distribution de carburant des véhicules classiques, tout en émettant moins de gaz carbonique et de polluants, et même ponctuellement sans carburant.

Par conséquent, l’hybridation des moteurs fait partie de la solution à la transition vers des véhicules plus propres qui ne dépendent pas des carburants fossiles.

Les constructeurs automobiles ont compris que le développement des modèles électriques leur permettait d’attirer et de toucher de nouveaux clients. C’est le cas au Maroc et en Algérie, où les hybrides sont de plus en plus considérés par les clients d’un point de vue fiscal.