La Saoura

La Saoura : une saison touristique “satisfaisante”

La région de la Saoura augure d’une saison touristique saharienne “satisfaisante” cette année, avec la relance de plusieurs activités touristiques et le nombre considérable de touristes y ayant séjourné depuis le début de la saison en octobre dernier, prédisent dimanche des professionnels et autres opérateurs du secteur du tourisme à Béchar.

Dans l’ensemble, une bonne reprise des activités touristiques notamment dans les segments liés à la restauration, l’hôtellerie, l’hébergement chez l’habitant, le commerce et les activités de loisirs et de détentes, est constatée dans les sites naturels et touristiques des wilayas de Béchar et Béni-Abbès, ont-ils confié à l’APS.

Cette dynamique touristique n’est pas sans impact économique “positif” sur les activités des opérateurs du secteur et la population, ont souligné des responsables communaux et des opérateurs locaux de tourisme à Taghit (wilaya de Béchar) et à Béni-Abbès, des destinations très prisées par les touristes nationaux et étrangers.

La période allant d’octobre à décembre 2021 a été “très bénéfique” pour l’économie locale de ces régions, notamment à Taghit, grâce à la présence d’une forte clientèle composée essentiellement de touristes nationaux issus de déférentes régions du pays, donnant lieu à une intensification des prestations de service, dont l’hôtellerie, la restauration, le transport et l’artisanat traditionnel, selon des professionnels du secteur.

Taghit
L’oasis de Taghit

A titre d’illustration, Taghit a enregistré du 12 décembre 2021 au 1er janvier 2022, un pic d’affluence avec 40.000 touristes et visiteurs, a affirmé à l’APS le président de l’Assemblée populaire communale (APC) Mohamed Chkifi.

“L’actuelle saison touristique, spécifiquement à Taghit et Béni-Abbès, est l’une des plus marquantes de par l’importance de la fréquentation des touristes et la promotion des services, consolidés par l’implication des jeunes et autres catégories de la population à ces activités”, a soutenu Mohamed Nador, opérateur touristique de Taghit.

Depuis le lancement de la saison touristique saharienne, la fréquentation touristique “est au rendez-vous”, et les activités dans ce secteur sont “satisfaisantes”, avec un “bon” taux de remplissage en matière d’hébergement, que ce soit dans les structures hôtelières conventionnelles ou à travers la formule de l’hébergement chez l’habitant, avec une soixantaine de familles s’adonnant à cette activité à Taghit, a-t-il expliqué.

APS