Incendies

Incendies : La Suisse et l’Espagne rejoignent l’élan de solidarité envers l’Algérie

Face aux feux de forêt qui ravagent plusieurs régions du pays particulièrement la Kabylie depuis lundi dernier, l’Algérie a décidé d’affréter des avions Canadairs pour lutter contre ces incendies qui ont causé des dizaines de pertes humaines et d’importants dégâts matériels et environnementaux.

En effet, après les deux avions Canadairs envoyés par la France ce jeudi 12 août et qui ont entamé l’opération d’extinction des feux de forêts du côté de la wilaya de Béjaïa, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé ce soir que trois autres avions Canadair arriveront à partir de vendredi.

Dans un discours à la nation diffusé sur la télévision nationale, le président Tebboune a fait état de l’arrivée ce vendredi de deux avions bombardiers d’eau (de type Canadair) en provenance de l’Espagne et dans trois jours d’un troisième appareil en provenance de la Suisse pour participer à l’opération d’extinction des feux de forêts qui ont touché diverses wilayas, particulièrement Tizi Ouzou et Béjaia.

Tebboune a relevé avoir donné, dès les premiers départs de feux, des instructions pour prendre attache avec tous les pays européens amis en vue de l’acquisition de Canadairs. Malheureusement, a-t-il dit, aucun pays n’a répondu à notre demande, tous les appareils européens étant déployés en Grèce et en Turquie.

Et de rappeler que « l’Algérie a reçu, ce jour, deux avions en provenance de France, pour l’extinction des feux ». Une démarche qui intervient au lendemain de l’accord commercial auquel est parvenue l’Algérie avec l’Union européenne (UE), portant affrètement de deux avions bombardiers d’eau (ABE).

Le Président Tebboune a fait état, dans le même contexte, d’instructions données à l’Armée nationale populaire (ANP) pour « prendre contact avec les compagnies qui vendent des ABE », affirmant que l’Algérie avait suffisamment de moyens matériels pour l’acquisition de ces appareils. « L’Etat a mobilisé tous les moyens matériels et humains » nécessaires pour surmonter cette conjoncture », a-t-il expliqué, soulignant que l’ANP avait réquisitionné 6 hélicoptères pour venir à bout des flammes.