Le Palais des Raïs expose des oeuvres dart avec des touches modernes 1

Le Palais des Raïs expose des œuvres d’art avec des touches modernes

Une exposition d’art s’est ouverte mardi au Palais des Raïs (Bastion 23), sous le titre “La céramique artistique: un artisanat, un art et un patrimoine”, avec la participation de plus de 20 artistes parmi les noms les plus connus dans le domaine de la poterie artistique et de la céramique, qui présentent leurs dernières œuvres d’art réalisées, avec de nouvelles techniques et esthétiques.

Cette manifestation organisée dans le cadre de la célébration de la Journée Nationale de l’Artiste par le Centre des Arts et de la Culture (Bastion 23) avec la participation de la Direction du Tourisme et de l’Artisanat de la wilaya d’Alger, et la Chambre de wilaya de l’Artisanat, vise à valoriser l’artisanat et à traiter l’héritage artisanal dans une perspective touristique et patrimoniale.

Les participants à l’exposition présentent leurs créations distinctives dans le domaine de la céramique artistique, qui consistent en un ensemble d’œuvres d’art destinées à la décoration, ainsi que des services de table, des peintures artistiques, des morceaux de carrelage et de beaux ustensiles de poterie créés par les mains et l’imagination de leurs propriétaires.

Le Palais des Raïs
Le Palais des Raïs expose des œuvres d’art avec des touches modernes | Credit : Rachida Brahimi

Les pièces exposées se distinguaient également par une touche de modernité, que ce soit en termes de formes ou de couleurs, ainsi de nouvelles couleurs ont été introduites dans les œuvres d’art exposées sans compromettre l’authenticité de cet ancien métier.

Cet manifestation, qui se poursuivra jusqu’au 14 juin, a été marqué par la présence de noms bien connus dans ce domaine, qui ont exposé des œuvres d’art qui révèlent, par excellence, le développement continu de cet art.

Parmi les noms connus présents à cette exposition figure l’artiste peintre Djahida Houadef, qui présente une collection particulière d’œuvres d’art inspirées du patrimoine amazigh de la région de Chaouia, dont elle est originaire.

“Il ne s’agit pas de ma première expérience avec la céramique d’autant que j’ai déjà utilisé cette matière au début de ma carrière artistique, mais j’ai encore envie de travailler avec l’argile”, a-t-elle déclaré avant d’indiqué qu’elle était attachée au métier de ses aïeux auquel elle a ajouté sa touche d’artiste-peintre.

Pour sa part, la directrice du Centre des arts et de la culture, Faiza Riache, organisatrice de l’événement, a souligné que le but de la manifestation était de valoriser cet atout.

Jouissant de plusieurs caractéristiques, la céramique “peut aussi constituer un levier important et une matière touristique de promotion par excellence, mais aussi un document historique témoignant de l’authenticité et des transformations civilisationnelles traversées par l’Algérie.

Elle a rappelé en outre que cet événement s’inscrivait également dans le cadre des efforts visant à créer une plateforme de partenariat et d’échange entre les différents secteurs en vue de préserver ce métier.

Par ailleurs, plusieurs autres activités culturelles ont été programmées au titre de cet évènement, dont des ateliers pour les enfants et une journée d’étude sur le thème de l’événement, animée par des professeurs de l’Institut d’archéologie et la Direction du Tourisme.

APS