Séfar

Le documentaire « Séfar…une cité peuplée de mystères » en route pour le festival international de Michigan

La plupart d’entre nous n’ont pas les capacités nécessaires pour faire des voyages à l’étranger pour se soulager des ennuis de la vie qui détruisent l’âme et le corps. Mais en réalité, on peut profiter de voyages des centaines de fois meilleurs que dans notre pays, l’Algérie, qu’on appelle un pays aux ressources continentales. C’est vrai! parce que l’Algérie n’est pas seulement une côte, c’est bien plus que cela, qu’une toute petite partie de notre incroyable pays avec son vaste désert. Là où se trouve Séfar!

Séfar, la cité perdue dans le désert algérien, est la plus grande ville troglodyte du monde, qui se situe à environ 100 km au sud de Janet dans l’État d’Illizi, et à 2 400 km au sud-est de la capitale. L’UNESCO a inclus cette ville mystérieuse comme site du patrimoine mondial en 1982, comme le plus grand musée de peintures préhistoriques au monde.

Les symboles et dessins de Séfar ont laissé une énigme dans l’esprit des historiens incapables de résoudre les codes de plus de 15 000 dessins, représentant les époques que nos ancêtres ont traversées dans le désert algérien.

« Séfar…une cité peuplée de mystères »

De ce point de vue est venue l’idée de faire un film documentaire, qui a été nominé pour concurrencer les principaux producteurs aux États-Unis d’Amérique en mai prochain, afin qu’il soit présent avec des sous-titres en anglais dans l’État du Michigan, et exactement à l’exposition Central Michigan International Film Festival (CMIFF). N’oubliez pas aussi que le film est programmé pour participer au festival international du film documentaire de Relizane.

Exposition Central Michigan International Film Festival (CMIFF)

« Séfar…une cité peuplée de mystères » réalisé par Kamel Souig et Khaled Benyoucef, un passionné de photographie et un amoureux des aventures, équipés seulement par un téléphone et un drone, accompagnés par Hammou TAGABOU, un guide expertisé, et d’autres aventuriers tel que Djamila qui a exprimé ses sentiments: “On a l’impression qu’on se retrouve, et on a cette impression de paix intérieure”.

Ils sont tous partis pour découvrir le désert exceptionnel Séfar qui se situe au cœur de la chaîne Tassili n’Ajjer. La ville qu’on peut seulement l’exploiter à pieds ou à dos d’ânes.
De nombreuses histories et légendes racontés sur les rochers avec des peintures rupestres en noir et blancs et en rouge datant de plus que 7000 avant JC, ce qui a rendu le labyrinth comme un musée à ciel ouvert.

“Le lieu nous embrasse et nous appartient, c’est incroyable”, selon ces mots de Kamel Souig on peut constater que ce film dépasse toutes les attentes des habitants des villes sahariennes qui sont déjà habitués à attirer les touristes algériens et étrangers.
Simplement c’est parce que la journée dans Séfar est exceptionnelle, où la nature vous parle, avec son climat doux, avec cette peur caressante qui s’insinue dans les cœurs chaque nuit à cause des histoires de Séfar.

Ce film va sans aucune doute faire sa marque aux niveaux national et mondial. Soyez aux rendez-vous avec des sentiments inégalés.