comics d’origine algérienne

Kismet, Nightrunner…découvrez les super héros de comics d’origine algérienne

Dans le monde de la bande dessinée, on trouve que chaque époque a son propre super-héros… La guerre mondiale a “Captain America”, “Asvard” a son roi “Thor”, “Gotham City Batman”, et l’Afrique à la Panthère Noire. L’Algérie a aussi ses héros, qui sont entrés dans le monde de la bande dessinée avec leur religion, leurs coutumes et leurs traditions, mais le black-out médiatique les a obscurcis et ils sont devenus des héros sur papier uniquement.

Aujourd’hui nous allons prendre une idée sur quelques secrets particuliers sur les super-héros d’origine algérienne, c’est-à-dire que les créateurs de ces super-héros ont pris leur identité d’Algérie.

Kismet – l’Homme du destin (Man of Fate)

Kismet Comics
Les débuts de Kismet, le premier super-héros musulman

Créé par Omar Tahan, un surnom des auteurs et dessinateurs qui ont travaillé au sein de la maison d’édition Elliot Publishing. Kismet est considéré comme le premier authentique super-héros musulman et le plus ancien, dont le créateur « David Lewis » connu comme un musulman d’origine algérienne, habitant en France. Durant l’âge d’or des comics, l’écrivain a exposé l’écran jaune à son héros algérien en 1944 pour la première fois, et en 2006, après que David s’est transformé à l’islam, il a relancé cette créature pour lutter contre l’islamophobie.

[French] Hydrogen fuel cells to pow...
[French] Hydrogen fuel cells to power New Zealand’s America’s Cup catamaran
Kismet
L’auteur A. David Lewis signe son nouveau roman graphique, “Kismet, Man of Fate” | Credit Aysha Khan.

En fait, l’agent au service des Alliés, Kismat, se bat contre le nazisme durant la Seconde guerre mondiale. Habillé d’un costume traditionnel et d’un « Tarbouche », son véritable nom est « Khalil Qisma » et il est originaire d’Alger, la capitale algérienne. Parmi ses pouvoirs, on compte notamment sa capacité de prédire le futur et son sens développé pour la stratégie.

D’une autre coté, l’originalité de Kismet vient du développement d’un personnage musulman, sans orientalisme. Des signes de sa religion et de son appartenance ethnique sont mentionnés et visibles, même si ses aventures prennent le même parcours que celles des autres super-héros. Il expose aussi la qualité d’éviter de tuer ses opposants et de ne jamais être l’agresseur, laissant le destin de ses ennemis à la volonté divine.

Monet St. Croix : la première mutante musulmane

Monet St.
Photo : Monet St. Croix – DC

“Wonder Woman” n’est pas la première superwoman de l’histoire de Marvel, mais a été précédée par ” Monet Yvette Clarisse Maria Therese St. Croix “, cette héroïne est noire. Elle est le deuxième enfant d’un son père très riche et excentrique, qui travaillé comme ambassadeur, son nom est Cartier St. Croix, un riche ancien président monégasque de plusieurs sociétés, et de son épouse Jamila St. Croix, descendante de la royauté algérienne. Elle est née à Sarajevo, en Bosnie, avec un frère aîné, Marius, en plus de Claudette et Nicole, ces deux sœurs jumelles plus jeunes.

La surnommée M. est devenue l’enfant préféré de son père. Et ce personnage aux pouvoirs étranges a été créé par les scénaristes Scott “Lupdale” et Chris Bachalo en 1994. Connue sous le nom de M, Monet est l’initiale créature musulmane de la catégorie des convertis, connue universellement sous le nom de X-Men, une équipe de super-héros affiliée aux X Men de l’univers Marvel. Ses pouvoirs ont été développés dès son enfance dont une force et une vitesse surhumaines, ainsi que l’auto-guérisson et la télépathie.

Avec une identité complexe, M. décide de révéler sa religion Islamique lors d’une réunion contre les musulmans de la ville de New York. Femelle et rebelle, son personnage est aux ennemis de certains clichés concernant les femmes musulmanes tels que symbolisés à travers des personnages comme Dust, également issue de l’univers Marvel. Mais Monet St. Croix reste toujours considérée comme la première super-héroine musulmane de l’univers Marvel.

Nightrunner : le premier super-héros musulman de l’univers de DC Comics

Photo Nightrunner et Batman – Comic Vine
Photo : Nightrunner et Batman – Comic Vine

Le parcoureur dans la version francaise, c’est le personnage de Bilal Asselah, a fait une entrée des plus célèbre au sein de l’univers de DC Comics en 2010. Nightrunner est un jeune français d’origine algérienne habitant à Clichy-sous-bois, passionné de parkour, été créé par le scénariste David Hine et le dessinateur Kyle Higgins.

Lors de son seizième anniversaire, Bilal Asselah fait face à des violences policières lors d’une révolution où son ami Arif meurt, après quoi il décide de porter le masque de Nightrunner afin de lutter pour la justice, tout en évitant de s’engager dans la voie de la vengeance.

Dernièrement, il est recruté par Batman afin de représenter Batman Incorporated – un groupe de super-héros collègues à Batman – dans l’Hexagone. La création de Nightrunner comme le premier super-héros musulman de l’univers de DC Comics est une occasion pour représenter positivement et prouver que les comics peuvent refléter avec nuance la diversité des sociétés contemporaines.