Cheb Hasni

Cheb Hasni, 27 ans déjà ! la voix du Rossignol du Raï résonne encore

Cheb Hasni, de son vrai nom Hasni Chakroun, surnommé aussi le Rossignol du Raï, a été lâchement assassiné de deux balles dans la tête, le 29 septembre 1994 tout près de chez lui à Gambetta, Oran à l’âge de 29 ans, laissant derrière lui une épouse et un petit garçon. Il est enterré au cimetière de Aïn El-Beïda.

En 1986, Hasni Chakroun enregistre sa première cassette avec la maison d’édition Saint-Crépain. En 1987, il interprète des chansons en duo avec la chanteuse de raï Chaba Zahouania. En 1992, il signe un contrat avec le manager Nourredine Gafaïti (Manager de Chaba Zahouania, Cheb Sahraoui et Chaba Fadela) et part en tournées dans le monde entier avec les autres vedettes.

Il s’est marié en 1987, à l’âge de 19 ans, et a eu un seul enfant qui se prénomme Abdellah, né en 1989. Sa femme « Melouka » de son vrai nom Zahzouh Malika, a été durant des années l’inspiration principale de ses plus grands titres comme Tal Ghyabek ya ghzali ou encore El Bayda mon amour.

Chanteur adulé par la jeunesse en Algérie, cheb Hasni aime chanter l’amour sentimental, alors que les stars de son époque chantent les divorces et les adultères. Il devient le plus prolifique et le plus gros vendeur de cassettes du pays1. Il était devenu le plus célèbre chanteur de raï au Maghreb et au sein de son immigration, remplaçant cheb Khaled, qui était perçu « trop international », et peu novateur dans ses chants, se contentant souvent de reprendre des paroles déjà connues.

Considéré comme roi du « raï love » ou de la « chanson sentimentale », cheb Hasni avait enregistré plus de 150 cassettes durant sa carrière, à raison d’au moins six chansons par bande audio.

Sa mémoire reste très vivace chez la jeunesse algérienne, des deux rives de la Méditerranée. Il laisse derrière lui l’image d’un homme martyr et reste l’idole de toute une génération. Il est décoré de la médaille du Mérite national au rang d’ Achir.

Un quart de siècle après sa tragique disparition, Cheb Hasni est indétrônable et demeure l’icône du Raï sentimental, et sa voix résonne encore dans le cœur des jeunes.