Lamamra

Ce qu’a dit Lamamra sur la réouverture « totale » des frontières

Le 1er juin 2021, les Algériens ont été très heureux de recevoir la nouvelle de la réouverture de la frontière aérienne algérienne. La bonne nouvelle, c’est grâce à la forte baisse du nombre de cas de contamination en Algérie.

Cependant, cette nouvelle n’est plus si heureuse, car beaucoup de gens regrettent de ne pas pouvoir en bénéficier, soit parce que le nombre de vols et de passages frontaliers a diminué, soit parce que le prix du billet est trop élevé. Cette situation a beaucoup affecté les Algériens à l’étranger.

Le représentant de l’immigration Abdelouahab Yagoubi a adressé une question écrite à Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères et des Communautés ethniques d’outre-mer, à travers laquelle il s’interroge sur le sort du mouvement de la diaspora.

La réponse de Lamamra sur le sujet de la réouverture des frontières

En réponse à la question du représentant de l’immigration sur les mesures possibles pour soutenir le déplacement des communautés algériennes établies à l’étranger, le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a déclaré que la réouverture partielle vise à empêcher la propagation du virus.

Le ministre a indiqué que les autorités algériennes, en réponse aux nombreuses demandes reçues par les représentations diplomatiques étrangères, et en concertation avec le comité scientifique de suivi de l’évolution de l’épidémie de Covid-19, ont initié la réouverture partielle des frontières, aériennes et maritimes pour continuer à contrôler la situation sanitaire.

Ramamra a poursuivi que grâce à la mise en œuvre stricte de mesures préventives, en particulier à travers l’exigence de permis d’entrée et de sortie, les frontières terrestres avec la Tunisie, la Mauritanie, le Niger et la Libye ont été rouvertes pour maintenir la santé et l’intégrité des citoyens.

En outre, il a expliqué que le sujet de la réouverture totale ou partielle de la frontière relève du comité scientifique, qui est chargé de préparer des rapports sur d’éventuelles réactions d’autres variantes, et de proposer des solutions et des suggestions.